La formation professionnelle au Burundi

La formation professionnelle est –elle prévue au Burundi ? Le rôle joué par l’ENA dans le renforcement des capacités, les actions liées à la formation diplômante. Perfectionnement et formation continue, le Programme de Formation Diplômante de niveau Licence.

La formation est l'acquisition de connaissances, savoir-faire et compétences à la suite de l'enseignement des connaissances et des compétences professionnelles ou pratiques qui se rapportent aux compétences utiles spécifiques. La formation a des objectifs précis d'amélioration de capacité et performances.
On peut généralement classer la formation en fonction du lieu où elle est dispensée soit sur le lieu de travail ou hors lieu de travail:
La méthode de formation sur le lieu de travail se déroule dans une situation normale de travail, en utilisant les outils réels, du matériel, des documents ou des matériaux que les stagiaires utiliseront lors de la formation obligatoire. La formation sur le lieu de travail a une réputation générale la plus efficace pour le travail professionnel. Elle implique la formation des employés sur le lieu de travail alors qu'il ou elle est en train de faire le travail réel.
La méthode de formation hors lieu de travail a lieu en dehors des situations normales de travail - ce qui implique que l'employé n'est pas considéré comme un travailleur directement productif du moment que la formation est en cours. La méthode de formation hors lieu de travail implique aussi la formation des employés sur un site loin de l’environnement de travail réel. Il utilise souvent des conférences, des études de cas, jeux de rôle, simulation. La formation hors lieu de travail a l'avantage qu'il permet aux gens de s'éloigner de travail et se concentrer de manière plus approfondie sur la formation elle-même. Ce type de formation s'est avéré plus efficace pour inculquer des concepts et des idées.

La formation professionnelle est–elle prévue au Burundi ?
Oui. L’art.151 du Code du Travail dispose que : « Pour le développement des ressources humaines et de la productivité, les entreprises et leurs associations sont tenues de collaborer avec les syndicats des travailleurs et les pouvoirs publics pour dynamiser les actions de formation, de perfectionnement et d’apprentissage professionnelles tant dans les entreprises que dans les centres de formation ».
Cette formation est assurée actuellement par l’ENA (Ecole Nationale d’Administration) qui, conformément au décret n° 100/253 du 30 août 2007 portant création, organisation et fonctionnement de l’ENA, est un établissement public à caractère administratif, placé sous la tutelle du Ministre ayant la Fonction Publique dans ses attributions. Les missions confiées à l'ENA consistent à:
1. Participer à la conception d´une politique nationale en matière de formation professionnelle¸ de perfectionnement et de formation continue des cadres et agents de l´administration publique et assurer son exécution;
2. Participer, en collaboration avec les services publics concernés, à l´identification des besoins en matière de formation professionnelle, de perfectionnement et de formation continue des administrations publiques et élaborer les modules de formation en conséquences;
3. Assurer la formation la formation professionnelle dans les filières de l´administration, de la gestion et des finances publiques, des sciences politiques et des relations internationales, de l´informatique, etc. Conformément aux besoins identifiés;
4. Assurer des actions de perfectionnement et de formation continue des cadres agents et des administrations publiques et parapubliques;
5. Promouvoir le professionnalisme à travers une formation qui allie la théorie à la pratique;
6. Renforcer les capacités de direction et de gestion des administrations publiques, et nouer des relations de partenariat au niveau national et international;
7. Promouvoir les méthodes, les techniques d’évaluation des besoins, de planification et de formation professionnelle des cadres et agents de l´Etat;
8. Assurer la recherche en rapport avec les besoins et les politiques de formation et le marché de l´emploi;
9. Promouvoir et diffuser une documentation approprié et ô jouer sur la´administration et la gestion publiques.

Le rôle joué par l’ENA dans le renforcement des capacités.
S’il est vrai qu’un certain nombre d’institutions privées offrent des programmes de formation répondant aux besoins de perfectionnement des fonctionnaires et compatibles avec les horaires de travail de la fonction publique (cours dispensés en dehors des heures de service)), l’ENA constitue aujourd’hui le principal outil de renforcement des capacités des agents publics (fonctionnaires et cadres des établissements et entreprises publiques et parapubliques).
Les réalisations de l’ENA sont appréhendées à travers les activités de ses structures opérationnelles dans leur déploiement pour s’acquitter des missions qui ont été assignées à l’ENA par le gouvernement.

Quelles sont les actions liées à la formation diplômante?
Le Gouvernement a décidé de mettre en place une formation dite « diplômante » afin de donner une chance aux agents en fonction qui souhaitent passer dans le cadre de direction. Cette formation s’adresse aux agents publics, titulaires d’un diplôme d’Etat, et ayant une ancienneté d’au moins trois ans dans l’administration publique.
En fonction des places disponibles, l’Ecole peut accueillir des candidats en provenance des secteurs parapublic, et privé sur demande de leurs administrations respectives, sous les mêmes conditions en termes de diplôme et d’ancienneté au service.
Le cycle de formation dure trois ans, à l’issue duquel un diplôme de Baccalauréat est décerné.
Pour mettre en œuvre les programmes de formation diplômante, l’ENA du Burundi a élaboré dès 2008, un Règlement académique, largement inspiré de celui l’Université du Burundi (septembre 2006) et tenant compte des dispositions du décret n° 100/253 du 30 août 2007 portant création, organisation et fonctionnement de l’ENA, notamment en son chapitre IV relatif à l’organisation académique et pédagogique.
Ce règlement académique devra cependant être révisé, à la lumière de la récente loi sur l’enseignement supérieur au Burundi, dans la mesure où, au sens de cette loi, l’ENA appartient à la catégorie des établissements publics d’enseignement supérieur n’ayant pas le statut d’université6.
Pour l’essentiel, les activités de formation diplômante sont actuellement organisées en quatre départements correspondant à quatre programmes. Cette formation a commencé en 2009. En août 2012, ces programmes ont fait l’objet d’une révision pour tenir compte des orientations de Bologne et du Conseil Interuniversitaire de la Communauté d’Afrique de l’Est, ainsi que de la vocation professionnelle de l’Ecole.

Perfectionnement et formation continue
Le domaine du perfectionnement des fonctionnaires est régi par le statut général des fonctionnaires (article 6, articles 14 à 19, article 57, chapitre 8-articles 71 à 76); par le chapitre 10 pour les enseignants et le chapitre 11 pour les fonctionnaires affectés au service extérieur du ministère des relations extérieures et de la coopération.
L’article 8 consacre le perfectionnement professionnel comme un droit du fonctionnaire et un devoir pour l’administration: « le fonctionnaire a droit au perfectionnement professionnel lui permettant une amélioration et une adaptation permanentes aux besoins nouveaux de l’Administration Publique. Chaque ministère inscrit, dans la prévision budgétaire annuelle, le financement de ce perfectionnement en fonction de ses effectifs ».
«L’administration est tenue de permettre au fonctionnaire de bénéficier des cours de perfectionnement professionnel au moins une fois tous les cinq ans » (article 71).
L’ENA propose des programmes à la carte (sur mesure), à la demande des ministères et organisations bénéficiaires et des produits standards.
Tous les modules de formation disposent d’un descriptif comprenant : l’intitulé du module, le public cible, les objectifs général et spécifiques, la durée horaire (entre 30 et 60 heures), quelques éléments de contenu, approche méthodologique.
Une telle formation vient à point nommé puisque l´analyse de l´état des lieux de l'administration burundaise montre que le pays manque cruellement de personnels formés de façon adéquate pour la gestion économique, administrative, financière, dans les nouvelles technologies de l'information et de la télécommunication.
Les actions de formation visent la mise à niveau et l´adaptation des bénéficiaires à leur environnement socioprofessionnel.
Les programmes de perfectionnement et de formation continue sont les suivants:
• Programme de cadrage ou d´orientation: stage probatoire
Il s´agit d´une formation dispensée aux nouveaux recrus en vue de les introduire dans leur nouveau contexte de travail. On pourrait même l´appeler une formation-initiation.
Ce programme de cadrage ou d´orientation vise à l´acquisition par les bénéficiaires des outils et un savoir faire en rapport avec les orientations stratégiques du gouvernement.
Pour le développement, ce programme vise donc une formation multidisciplinaire.
• Programme de développement de nouvelles compétences
Il s´agit des modules en Administration, Management et Communication pour les hauts et moyens cadres; des modules d´expertise pour le personnel technique et opérationnel; des modules pour les structures déconcentrés; des modules en Informatique (logiciel de gestion d’organisation et bureautique).
• Programme pour l´Exécutif
Les hauts cadres ont pour mission la conception, la formulation et l’exécution de la politique du Gouvernement; ils sont également chargés du suivi et de l´évaluation de cette politique. Il est donc pertinent qu´ils aient des outils nécessaire et une vision commune concernant la dynamique nationale sur les réformes et le développement global du pays, ainsi que les défis afin d´arrêter les stratégies concrètes pour le développement durable.
Les modules offerts ont pour objectif de permettre aux hauts cadres d´acquérir des connaissances, des capacités et une expérience portant sur les différents concepts et questions du développement national.
• Programme sur l´administration communale
Ce programme contient des modules sur la question, l´organisation, le leadership à la base et l´administration locale. Les concepts modernes de l´administration, locale visent la maîtrise des problèmes de la population, la formulation et la mise en œuvre des politiques de développement plutôt que de gouverner.


Programme de Formation Diplômante de niveau Licence
Le programme de formation répond à la philosophie LMD (Licence-Maitrise-Doctorat) où le diplôme de licence s´obtient après la 3ème année.
Le programme se réfère à l´environnement national, régional et international et au contexte économique, social, politique et culturel burundais.
L´objectif global du programme est de "Promouvoir le professionnalisme à travers une formation qui allie la théorie à la pratique".
Cette formation porte principalement sur:
-la théorie et la pratique du fonctionnement de la fonction publique dans les grands ensembles national et sous régional;
-le fonctionnement et l´administration publique;
-la promotion de l´Anglais pour répondre aux exigences de la mondialisation à laquelle le Burundi est appelé à faire face et à l´impératif du bilinguisme dicté par l´intégration du pays dans la communauté de l´Afrique de l´Est (East African Community);
-la promotion des nouvelles technologies de l´information qui sont les outils de travail efficaces au 20ème siècle et ayant un potentiel de transformer fondamentalement le système d´opération du gouvernement, d´améliorer les connaissances et les aptitudes des agents de l´Etat à participer davantage au processus de développement nationale; la formation sur l’éthique et la morale; la promotion des cadres maîtrisant la géopolitique, l´environnement sous régional, les techniques de négociations internationales, les techniques d´une bonne gestion de la chose publique, etc.

Plus d'informations:

Complétez l'Enquête Salariale de VotreSalaire et vous pourriez gagner un salaire minimum. 

Citer cette page © WageIndicator 2017 - Votresalaire.bi - La formation professionnelle au Burundi