Travail Forcé

Interdition du travail forcé et obligatoire

Le travail forcé/obligatoire est interdit selon le Code du Travail Burundais. Conformément à la Constitution du Burundi, personne ne peut être tenu en esclavage ou en servitude. L’esclavage et le trafic d’esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Sources : Article 26 de la Constitution de la République du Burundi, 2005; Article 2 du Code du Travail, 1993

Liberté de changer d'emploi et droit de quitter

Les travailleurs ont le droit de changer d'emploi après avoir dûment donné préavis à leur employeur.

Pour plus d’information à ce sujet, referez-vous à la section sur la sécurité de l’emploi.

Sources : Articles 1 et 48 du Code du Travail

Conditions de travail inhumaines

Le temps de travail peut être prolongé au-delà des heures normales de travail de 45 heures par semaine et huit heures par jour. Dans certaines circonstances, les travailleurs peuvent être tenus de travailler des heures supplémentaires.

Pour plus d'informations à ce sujet, s'il vous plaît référez-vous à la section sur l’indemnité.

Sources : Article 10 de l’Ordonnance Ministérielle No. 630/117 du 9 Mai 1979 sur les Modalités d’application de la durée légale du travail et dérogations prévus a l’article 103 du code du travail ; Article 2 de l’Ordonnance Ministérielle No. 630/116 du 9 Mai 1979 sur la Fixation des Taux minima de majoration des heures supplémentaires, des heures effectuées de nuit, le jour de repos hebdomadaire et les jours fériés. 

Réglementations sur le travail forcé

  • Code du Travail du Burundi, 1993 / Burundi Labor Code, 1993
  • La Constitution de la République du Burundi, 2005 / Constitution of the Republic of Burundi, 2005
loading...
Loading...